Posté le 12 décembre 2007 (lectures 4,712)
LFFM: Des soucis avec ma fille adolescente !
Question pour l’assistante sociale :

Ma fille de treize ans est très difficile, elle ne m’écoute plus et ne veut plus suivre mes conseils notamment en ce qui concerne la tenue vestimentaire. Dois-je la laisser vivre son adolescence sans rentrer en confrontation avec elle ou dois-je tenir bon et l’obliger à suivre mes ordres ?


Réponse :


Merci de la confiance que vous nous accordez. J'espère que notre modeste contribution vous aidera à envisager différentes éventualités pour dépasser ce moment de crise.



13 ANS, c’est l’age des doutes et des troubles.

Votre fille traverse et vous fait par la même occasion traverser avec elle une période difficile et complexe, souvent faite de conflits et de pleurs.



13 ANS, l’age ou l’on sort de l’enfance sans vraiment savoir ou l’on va, ce qui nous attend, ce que l’on va et veut devenir.



C’est pourtant cette étape indispensable qui contribue avec l’aide de Dieu de nous aider à devenir adulte



Rassurez vous la plupart des familles sont concernées par ces moments de difficiles cohabitations.

Vous n’êtes pas seule à parfois ne plus savoir comment agir ou réagir. Mais la plupart du temps, après quelques mois (soyons optimistes), chacun retrouve sa place et sa voie.



Ce que l’on appelle communément la crise d'adolescence prendra plus ou moins d’ampleur, en fonction de la personnalité du jeune, de son histoire personnelle et familiale, de son environnement immédiat, comme des réponses qui lui seront apportées.

Ce sont les interactions continues entre ces différents champs qui contribueront à construire la future adulte que s’apprête à devenir votre fille.



Grandir et s’autonomiser c’est s'affirmer, se différencier : "Je suis votre fille et je vous ressemble mais je suis aussi très différente "doit-elle tenter de vous dire.

Le conflit quand il n’est pas excessif aide à grandir.



Pour schématiser : pour grandir et devenir une adulte responsable, votre fille a besoin de se détacher de vous. Et pour cela elle veut s’opposer à vous, vous montrer qu’elle ne pense pas comme vous, qu’elle n’est pas d’accord avec vous, qu’elle a sa propre personnalité.

Cela ne remet pas en question l’amour qu’elle vous porte.



Elle doit réussir dans cette opposition à trouver qui elle est, ce qu’elle veut et , et ne plus penser ou faire uniquement d’une façon ou d'une autre juste en fonction de vous. Sans cela, elle demeurerait constamment très influençable et malléable, ce qui peut s’avérer problématique à l’avenir.





13 ans est un âge de remise en question parfois très profonde sur l’être, son but, la foi... Le jeune regarde avec un regard neuf et perplexe tout ce qui l’entoure et cherche à se faire sa propre opinion.

Il se questionne sur tout et bouleverse nos certitudes.





Ces quelques lignes générales doivent, pour prendre sens dans votre histoire avec votre fille, s’adapter à votre vécu.



Cette première étape de COMPREHENSION est indispensable. Savoir qui est votre fille, déterminera l’attitude que vous aurez à adopter pour que votre situation s'améliore.



Comment était votre relation avec votre fille?

Quelles sont ses relations avec le reste de la famille?

Comment s’est elle adaptée au collège?

Quels sont ses goûts ses rêves?

A t elle changé d’environnement amical ?

A cet age, les amis ont beaucoup d’influence, parfois plus que la famille elle même. Le prophète (Paix et bénédiction de Dieu sur lui) insiste à cet effet sur le choix des amis, car on ressemble très souvent aux gens que l’on fréquente.



Au sujet de la question vestimentaire, vous expliquez que votre fille semble, comme beaucoup de jeunes filles de son âge, être plus attirée par la mode que par la pudeur, qui devrait devenir notre habillement avant toute question de style. C'est pourquoi, il est important de se pencher sur le fond : Quel est son rapport à Dieu ? (D’après ce que vous pouvez en voir bien sur car Dieu seul connaît le contenu des cœurs).

Prie t elle ses 5 prières journalières? Jeûne t- elle le mois de Ramadan? Lui arrive t-elle d’aller avec vous ou sans vous à la mosquée ? A t elle déjà pris des cours d’arabe ou de religion? Si oui aviez vous le sentiment qu’elle était heureuse de faire tout cela ou qu’elle le faisait pour vous obéir ou vous faire plaisir?



Vous avez déjà certainement un certain nombre de réponses car vous connaissez votre enfant.

Toutefois je vous conseille de prendre du temps pour parler avec elle et savoir ce qu’elle en pense.



Le fait de réussir à mettre des mots sur ce que l’on ressent, permet de dénouer bien des crises et des malentendus.

Votre fille a peut être elle même déjà beaucoup de mal à se comprendre, à savoir où elle en EST.

Plutôt que de lui imposer vos façons de penser, tentez de l’aider à savoir pourquoi elle veut ou ne veut pas faire les choses.

Aider la à ne pas faire que par conflit. En simplifiant, aider la à faire les choses parce qu’elle le souhaite et pas uniquement pour vous embêter.



Prenons l’exemple du fait de se couvrir les cheveux (le foulard notamment). Il est important, si elle le porte, qu’elle sache pourquoi elle le fait et qu’elle ait une réelle et intime conviction de son bienfait.

Si elle le porte juste pour vous faire plaisir ou par peur de votre réaction, peut être qu’elle l’enlèvera des que vous ne serez plus la , au bout de la rue.

Prenez le temps d’en parler avec elle. Ecoutez ce qu’elle en pense même si vous n’êtes pas d’accord car cela vous aidera à comprendre son refus et ensuite à intervenir plus efficacement. Peut être a t elle juste peur de la réaction de ses amies.

Peut être aussi est elle fragile dans sa fOI.



On a tous besoin de travailler et de redécouvrir notre foi.



L’adolescence étant l’age du refus et de l’opposition assez systématique à ce que veulent imposer les parents, voire même de la religion, votre fille a peut être besoin tout simplement de se réapproprier sa foi autrement que par ce qui est permis ou non.



L’Islam est une belle, grande et complète religion, où nous pouvons puiser beaucoup de choses permises, beaucoup de valeurs et notions aidant ensuite à assumer pleinement les obligations, nous aidant à être des musulmans convaincus et accomplis.



Pourquoi ne pas parler avec votre enfant tout simplement de dieu, de sa grandeur, de tous les bienfaits qu'Il nous donne.

Parler de l amour de Dieu, du sens de la vie. Parfois le conflit est tel, que le jeune ne veut plus parler à ses parents.  Je vous conseille,dans tous les cas les cassettes audio de jeunes conférenciers qui savent trouver les mots justes, qui interpellent nos jeunes et qui sont généralement très appréciés par ceux-ci. Vous pouvez trouver leurs cassettes en librairie musulmane ou sur le net.



Pourquoi ne pas emmener de temps à autre votre fille à la mosquée ou à des cours ou conférences ?


ATTENTION je ne veux pas dire que le foulard n’est pas une obligation, je vous conseille juste d’aider votre fille à se renforcer dans sa foi, pour ensuite pouvoir en appliquer le principe de pudeur en toute connaissance et avec conviction.



Ces moments vous demanderont beaucoup de patience et d'endurance.

Tentez de rester calme, ce qui ne veut pas dire céder, au contraire, mais ne pas être dans une sorte de spirale de la colère et du jusqueboutisme.



Montrez lui que vous comprenez son point de vu, mais que c’est votre rôle de parent de ne pas tout permettre.



En revanche, montrez que certaine chose se négocie. Par exemple, je ne suis pas d’accord pour que tu sortes le soir mais si tu as envie de voir ton amie, elle peut passer la soirée à la maison avec toi.


Ou encore, je ne suis pas d’accord pour ce genre de vêtement, mais nous irons ensemble au magasin trouver une chose qui satisfasse chacune...



je résumerai en quelque mots :



ECOUTER COMPRENDRE PATIENTER ACCOMPAGNER NEGOCIER



ECOUTER ce qu’elle a à vous dire, lui donnera le sentiment qu’elle existe et peut beaucoup apaiser les tensions



COMPRENDRE ce qu’elle ressent et pourquoi elle pense de telle ou telle façon vous aidera à trouver les solutions les plus appropriées



ACCOMPAGNER votre fille plutôt que de tout diriger pour elle la responsabilisera.



NEGOCIER ET RESTER FERME SUR CE QUI EST LE PLUS IMPORTANT

On ne peut pas s’opposer sur tout, alors choisissez ce sur quoi vous ne voulez pas transiger et expliquez lui pourquoi et montrer lui que vous pouvez négocier et lui faire plaisir sur d’autres choses



QUE DIEU vouss aide et vous facilite

n oubliez pas de faire beaucoup d’invocations car Dieu entend celui qui l’invoque



N’hésitez pas à vous faire aider par d’autres membres de la famille ou des amis et discuter avec elle

n’hésitez surtout pas à nous écrire