Posté le 09 octobre 2007 & (lectures 4,298)
LFFM: En forme après l'accouchement
La grossesse est une période charnière dans la vie d'une femme. Elle bouleverse sa vie mais aussi son corps. Après l'accouchement, alliez la bonheur de vous occuper de votre enfant à celui de vous occuper de vous ! Octroyez- vous des pauses-beauté, bien-être. 
Voici quelques astuces pour vous réconcilier avec un corps qui s'est plus ou moins modifié. Entre deux biberons, deux lessives et une promenade … Pensez à vous !


1. Remise en beauté

a. Aie Aie Aie, les vergetures !
 

 Malgré vos efforts pour prévenir les vergetures, des marques disgracieuses se sont inscrites sur votre peau durant votre grossesse ? Pas de panique, elles s’estompent généralement au fil des semaines, sans toutefois disparaître totalement.
On dispose d’une palette de traitements permettant de les atténuer. Mais ne vous attendez pas à un remède-miracle ! Chaque jour, nourrissez les régions atteintes (ventre, hanches, haut des cuisses) avec, au mieux, des soins spécifiques afin de nourrir et d’hydrater au maximum votre peau. Effectuez un gommage exfoliant une à deux fois par semaine pour éliminer les cellules mortes de l’épiderme. A défaut de faire disparaitre complètement les vergetures, ces soins permettront à la peau en général de retrouver un bel aspect et de préserver son éclat et son élasticité, et ainsi de prévenir l'apparition de nouvelles vergetures.
Parmi les traitements spécifiques anti-vergetures, on trouve des produits à base de vitamines A acide, ou des crèmes au lactate d’ammonium (dérivé  d’acide de fruits) offrent, semble-t-il, des résultats moyens.

b. Je chouchoute mon corps

... En l'hydratant intensément, notamment sur le ventre et au niveau du buste (que vous allaitiez ou pas, les seins demandent une attention particulière). Si vous allaitez, veillez à ne pas appliquer ces produits avant la tétée et évitez la région de l’aréole et du mamelon. Souvenez-vous que l’eau froide a un effet tonifiant.


3. Je renoue avec ma féminité

Certaines envisagent la grossesse comme une période ou la féminité explose. D'autres femmes ressentent le contraire. L'épreuve de l'accouchement passée, vous voici maman mais vous n'en restez pas moins femme ! Prenez le temps de vous occuper de vous, de vous faire belle etc.

2. Remise en forme

Quand commencer les exercices ?
Après l'accouchement, les ligaments du corps mettront cinq à six mois pour retrouver leur tonus. Il est donc dangereux d’entreprendre trop rapidement un programme sportif ! Il faut par ailleurs savoir que les jeunes mamans n’arrivent généralement à amorcer une véritable perte de poids qu’au bout des six ou sept mois après l’accouchement donc inutile de s'affoler, le tout est d'être organisée !

Pour vous aider, vous trouverez ci-dessous un petit calendrier qui vous permettra de reprendre une activité physique en toute sécurité :
- Dès les saignements terminés : Marche, Natation douce
- Au bout de six semaines : Rééducation périnéale (une fois passée la visite postnatale)
- Une fois le périnée tonifié : Abdominaux
- Au bout de quatre mois : Exercices cardio-vasculaires en salle ou en plein air (tennis, natation sportive, cyclisme) sauf course à pied (pas avant un an et pas après trois accouchements)
De bons résultats ne s’obtiendront qu’en envisageant de faire du sport au minimum deux fois par semaine à raison d’une heure par séance (en prévoyant un quart d’heure supplémentaire pour l’échauffement avant la séance et le stretching pour terminer). C’est peut-être beaucoup demander à une jeune maman débordée… et cela exige d’autre part une grande discipline personnelle. Il sera par conséquent utile de s’accorder une aide extérieure. Le mieux serait de prendre des cours de gym ou de s’inscrire dans un club. L’idéal serait de se mettre à deux, avec une amie qui souhaite également retrouver sa forme, pour partager les frais de baby-sitting et s’encourager mutuellement.


3. Et surtout : bien dans ma tête

Le grand bonheur d'être enfin maman peut parfois être masqué par de la tristesse, de la fatigue, de l'insomnie, voire de la dépression.

a. Le baby-blues

La bonne nouvelle est qu'elle est classiquement éphémère. Cette petite déprime des accouchées atteint en effet 30 à 80 % des mamans et ne dure jamais. La fatigue, les pleurs, les idées tristes et les troubles du sommeil débutent le 3ème jour suivant l’accouchement, parfois un peu plus tard. Puis larmes et anxiété disparaissent en quelques jours - exceptionnellement en une semaine - parfois même en quelques heures.

Elle serait dure selon deux hypothèses à la baisse brutale de la concentration en hormones progestatives - très élevée pendant la grossesse - ou le contrecoup des angoisses précédant l'accouchement, du regret de l'état de grossesse ou de la peur de ne pas être à la hauteur. Cette dépression passagère n'a rien à voir avec les quelques "véritables dépressions du post-partum", qui mettent en jeu la relation mère-enfant. Dans ce cas, les symptômes, caractérisés par un sentiment de culpabilité intense ou par la conviction d’une incapacité à s’occuper du bébé, peuvent commencer après l’accouchement ou apparaître dans les trois premiers mois après la naissance. Ces dépressions du post-partum doivent impérativement être traitées par un psychiatre.


b. Choyer son couple

L'arrivée d'un bébé peut bouleverser la relation du couple. La clef est le dialogue. Même si vous etes plus occupée, n'oubliez pas de préserver des attentions amoureuses à votre conjoint.


Pour plus d'informations :
http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/accouchement/index_forme_post_accouchement.htm