Posté le 17 avril 2016 & (lectures 648)
LFFM: UN PREMIER MINISTRE QUI S’ÉRIGE EN CENSEUR

Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme, le 14 Avril 2016

Cet homme est dangereux, aussi dangereux que le fût Nicolas Sarkozy lorsqu’il s’évertuait à diviser les Français en catégories. Voici que le Premier ministre, dans une interview donnée au journal Libération, mercredi 13 avril, fait peser sur nos concitoyens de confession musulmane la suspicion de vivre dans une foi dont il resterait à démontrer qu’elle est « fondamentalement compatible avec la République ». Des hommes et des femmes qu’il faut aussi protéger d’eux-mêmes comme des enfants, car incapables de discerner le Bien du Mal.



Non seulement Manuel Valls piétine la loi de 1905 et la laïcité, mais il y ajoute le mépris que ne manqueront pas de ressentir ces hommes et ces femmes à qui il prétend dicter leur manière de prier, de s’habiller et même de penser. Ce n’est pas ainsi que l’égalité des droits sera rétablie, ce n’est pas ainsi que l’on fera renaître la confiance dans les principes de la République, et encore moins que l’on combattra le racisme.

Paris, le 14 avril 2016.


Source : http://www.ldh-france.org/premier-ministre-serige-en-censeur/