Posté le 11 mai 2015 & (lectures 1,967)
LFFM: Apprendre à détécter les manipulateurs
Conférence (Espace Famille, RAMF 2015) de Linda BENJAFER, psychologue : Apprendre à détécter les manipulateurs

Lire le PDF sur ce lien ou lire le document directement ci-dessous

 

80% des consultations en cabinet de notre psychologue, sont des victimes de manipulateurs. Ils générent des dégats psychologiques considérables sur leurs victimes.

Qu'est ce qu'un manipulateur?

La manipulation est un comportement humain, on est tous amenés à faire de la manipulation. Là où çela devient dangereux/pathogène, c'est quand on s'en sert pour survivre, quand on utilise la manipulation pour vider la personne en face, de son énergie.



Un individu qui a une personnalité narcissique n'est pas forcément pervers. Tout dépend de son mode de fonctionnement (destructeur ou pas).
Les manipulateurs représentent 2,3% de la population. La majorité sont des hommes: 75% mais il existe tout de même 25% de femmes perverses narcissiques. Ce sont en général des personnes qui ont subi un traumatisme à l'enfance (parent alcoolique, violent, inceste...) et qui sont donc en grande souffrance. Ce sont aussi des personnes qui ont subi

un lourd choc émotionnel et sont en grand manque affectif (orphelins...).

Il peut également s'agir d'enfants roi ou enfants tyrans, qui deviennent des adolescents manipulateurs puis des pervers narcissiques. Parfois, c'est le premier ou le dernier d'une fraternité. Par exemple, une maman qui a tout donné à son fils, à tel point qu'aucune femme ne lui arrivera à la cheville.


Ces personnalités en manque d'affection vont utiliser l'autre pour la rabaisser. Ils sont comme des coquilles vides, dénuées d'affect. Il est incapable d'éprouver de la pitié ou de l'intéret pour autrui.

Il n'y a que lui qui compte. Il ne se remettra jamais en question. Le PN (Pervers Narcissique) va
choisir sa victime, sa proie et la vider de son énérgie, de sa chaleur humaine, de son empathie.La victime est en effet, souvent quelqu'un de très généreux, très démonstratif, très empathique...).

Le PN est souvent séducteur et beau parleur, il fait partie d'une catégorie socio-professionnelle élevée, et est très charismatique. Il est souvent très bien perçu par son entourage et adulé.

Il va s'emparer de sa proie de manière sournoise et réfléchie et va l'emprisonner. La victime a en effet, tout ce qu'il n'aura jamais (affection à revendre) et donc il va chercher à la vider, à la déposser de cela. La démarche est similaire à du harcèlement psychologique mais en plus sournois, rien n'est visible, tout est fait en douceur, tout est calculé. Ce n'est pas du frontal.

Il va chercher la faille auprès de sa proie et va s'ateler à occuper ses pensées.

En général, la victime ressent des ondes négatives face au PN, sans pouvoir expliquer pourquoi.

Elle va se mettre à douter sans arrêt; culpabiliser au quotidien. Le manipulateur va sournoisement réussir à lui faire douter d'elle même, jusqu'à ce qu'elle perde confiance en elle même, alors qu'elle est souvent dotée d'un potentiel émotionnel et intellectuel extraordinaire. On parle de vampirisation. Le PN va petit à petit se nourrir de l'énergie et de l'empathie de sa victime, jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus d'énergie, plus de vie. Certaines victimes vont malheureusement parfois développer un cancer, bien qu'il n'y ait pas forcément de cas de cancer dans la famille. C'est dire la faiblesse émotionelle et corporelle dans laquelle se retrouve la proie qui subit les agressions psychologiques quotidiennes.

C'est donc un beau parleur, un bel orateur, une personne qui maîtrise l'art de la parole et qui a
conscience du pouvoir des mots sur l'être humain. Il va agir en véritable ensorceleur. Il peut dire tout et son contraire en même temps, de manière à semer le doute chez sa proie qui va se sentir inutile, inculte et bien souvent pas au niveau d'éloquence. La victime est donc souvent sur ses gardes dans ce type de relation, sa préocuppation première est de chercher à satisfaire, plaire à son bourreau psychologique. Elle va donc sombrer dans un jeu de justification infini car elle se sent constamment accusée de tout. Ceci entraîne un épuisement physique et psychique. La victime essayera toujours de convaincre son bourreau, alors que ce dernier ne sera jamais convaincu puisque le PN est incapable de se remettre en question. Il est meilleur que tout le monde et il n'y a donc que sa vérité qui prime.

La victime, quant à elle, est dans l'hyper-émotion, hyper-sensibilité.

Le PN est une personne au double visage, dès qu'il sent que sa proie peut le démasquer, il est
capable de changer d'attitude du jour au lendemain. Il peut ainsi très facilement, passer d'une gentillesse extrême (dans l'apparence) à une violence verbale exarcerbée.

Il ne peut vivre que de cette souffrance.

Le PN va chercher à couper sa proie de son entourage (famililal et amical), mais il le fera en toute subtilité: "regarde cette amie, la dernière fois, elle t'a fait ça...", il va donc pousser sa victime à couper les liens avec les siens pour mieux disposer d'elle même.

A l'exterieur, le PN montre le plus beau côté de lui-même. Il brille souvent aux yeux de son entourage, qui a du mal à croire la victime quand elle se manifeste. C'est une personne qui aime le pouvoir. A l'intérieur, c'est un véritable tyran dans sa famille, qui maîtrise l'art du verbe et rabaisse les autres.

Il est très important d'arriver à les détecter, faites confiance à votre ressenti, si vous sentez une gêne, que quelque chose cloche, éloignez vous.


Faites attention à vote hyper-émotionalité, hyper-sensibilité et hyper-expressivité. Apprenez à maîtriser vos émotions et à ne pas trop les laisser sortir.


Allah nous interdit dans le Coran de nous faire du mal, nous devons à tout prix nous éloigner de ce type de personnes, lorsqu'on en voit les signes précurseurs.


Comment agir quand on est face à un pervers narcissique? (mari par exemple)


=> renouer les liens avec son entourage (communiquer avec les proches, amis, avec une personne

qui est susceptible de comprendre)

=> arrêter de se justifier, culpabiliser. "Qui se justifie, à tort".

=> prendre conscience de son mal-être, poser un mot et arrêter cette effusion

=> couper court à toute communication "tu as raison."



Comment savoir si on est réellement face à un pervers narcissique?


Il y a dix questions que l'on doit se poser vis-à-vis de la personne concernée et essayer d'y

répondre le plus sincérement possible (surtout les 5 premières)

1) Vous sentez vous détendu(e) vis-à-vis de votre conjoint(e)?

2) Partage-t-il ses loisirs avec vous?

3) Parle t'il honnêtement de lui-même?

4) Obtenez vous de la tendresse, du soutien, de la compréhension?

5) Semble t'il ne pas avoir les mêmes souvenirs que vous d'un évenement?

6) Vous paraît il en colère contre vous?

7) Refuse t'il d'admettre qu'il est en colère et refuse de donner des explications?

8) Vous sentez vous souvents perplexes et frustrés en sa présence?

9) Vous sentez vous sur le qui-vive en ne sachant pas quoi faire/ état d'alerte-méfiance?

10) Vous arrive t'il de cacher des choses banales pour éviter des réflexions désagréables?