Posté le 19 mars 2014 (lectures 1,147)
LFFM: La célébration de la journée de la femme continue chez la Ligue !

La Ligue Française des Femmes Musulmanes a voulu célébrer la Journée Internationale de la Femme par deux grandes actions : la première ayant eu lieu le 8 mars par l’opération « un sourire, une rose » et le 15 mars, par un colloque qui s'est déroulé à l’IRIS, à Paris.

La LFFM n’a pas hésité à marquer cette journée si spéciale par une action originale qui a retenu l’attention des passants.

Déjà initiée l’an dernier, l’opération « un sourire, une rose » a été réitérée avec succès dans différentes grandes villes de France. 
  
  



La LFFM  a souhaité célébrer cette journée en offrant une rose à chaque femme, en arborant une couleur unique pour fêter la diversité et la valeur de chacune.


 

Les  bénévoles de la LFFM ont distribués gratuitement plusieurs centaines de roses, arborant des sourires tout azimut.

Dans l’ensemble l’opération a été bien accueillie malgré les quelques refus.

A Paris et  Lille cette action a été menée sous un soleil radieux, illuminant d’autant plus le visage de chacune d’entre elles.

Avec leurs écharpes portées comme des Miss, où figuraient le nom et le logo de la LFFM, les bénévoles ont intrigué plyus d'un badaud ! 

C’est dans cette continuité que la LFFM  a organisé un colloque le Samedi 15 mars 2014 à Paris « Musulmanes : des femmes comme les autres ? », dans le but d’échanger, de partager, d’analyser et de réfléchir concrètement sur la condition de la femme en général et de la femme musulmane en particulier en France.

Plusieurs axes thématiques ont été abordés. 

Le premier, « femmes dans un monde d’hommes », visant un double objectif : d’une part établir un état des lieux de la question des inégalités hommes/femmes ;  et d’autre part, ouvrir une discussion autour du concept d’inégalité ou d’égalitarisme, en se demandant s’il conduit inéluctablement à l’indifférenciation des sexes. 

Le deuxième axe thématique est « les femmes de foi dans une société laïque », visant à recueillir le témoignage de femmes de différentes confessions et d’interroger la perception qu’elles se font de la laïcité. 

Le troisième axe, portant sur « la Révélation de l’islam : une révolution féminine inachevée ? », revient sur les valeurs islamiques qui fondent la dignité de la femme et sa liberté et de leur opposer le poids des traditions archaïques et ses effets empiriques sur les musulmanes contemporaines. Enfin le dernier axe porte sur l’engagement des femmes !

C’est donc sur la base de l’engagement de la femme que la LFFM mène ces différentes actions et qu’elle se veut être au plus proche d’elles afin de faire évoluer la condition de la femme. 

Nous souhaitons un meilleur avenir aux femmes dans toute leur diversité. 

En tant que femmes musulmanes, nous espérons le bien pour toutes les femmes, c’est avant tout le message que nous voulons faire passer.