Posté le 26 mars 2013 (lectures 828)
LFFM: Article du 18 Mars 2013 : "Un Sourire, Une rose" à la Fontaine des Innocents


Article du 18 Mars 2013 : "Un Sourire, Une rose" à la Fontaine des Innocents

Une brassée de roses rouges emballées élégantes et délicates dans les bras, un sourire éclatant aux lèvres, ce sont une quinzaine de femmes, aussi souriantes que différentes, qui se rejoignent le Samedi 9 Mars 2013 devant la Fontaine des Innocents. L'objectif du jour : fêter toutes les femmes !

L'initiative de la Ligue Française de la Femme Musulmane est accueillie avec enthousiasme, mais pour toutes les participantes, c'est une première que de distribuer des roses dans un quartier animé de la Capitale. 



Le premier élan pour aller vers l'autre est sans doute un peu timide, mais très vite, c'est avec une spontanéité et une joie non retenue que chacune offre une rose et un sourire, à chaque passante croisant son chemin. 

Chacune a sa formule pour l'offrir,  "Puis-je vous offrir une rose pour célébrer la femme ? " "Bonne fête Madame, acceptez-vous cette rose ? ", "Une rose pour souhaiter un avenir meilleur à toutes les femmes dans leur diversité" etc. L'accueil reçu est souvent chaleureux, parfois déroutant, jamais indifférent. Certaines femmes restent incrédules face à la beauté de ce geste :"Mais c'est gratuit ? Vous êtes sure ? ". 

Nous n'oublierons pas les centaines de femmes qui nous ont remercié, souri, parfois rougi de plaisir "Oh, c'est pour moi ? " "C'est trop gentil ! " "Puis je vous faire la bise pour vous remercier? " "Quelle belle initiative !" "Vous reviendrez l'année prochaine ? ".

D'autre se sont arrêtées pour discuter et connaitre le but de cette opération. Parfois même, ce fut l'occasion d'entamer un vrai dialogue, d'évoquer le but de notre association. Un couple originaire de Champagne Ardennes notamment, est venu vers nous par curiosité. Un échange des plus passionnants a eu lieu. Et d'entendre "je vous le dis franchement, je suis raciste, mais vous, vous êtes différentes". Les diverses questions abordées laissent apparaître la méconnaissance qu'ils avaient de la femme musulmane et de la deuxième religion de France, diabolisée mais finalement totalement inconnue dans ses bases spirituelles et dans sa pratique réelle. "Pourquoi est ce que vous vous couvrez les cheveux ? " "Comme dans les autres religions monothéistes, les femmes musulmanes se couvent les cheveux en tant que vêtement, pour protéger leur pudeur.Vous pourrez d’ailleurs remarquer que nous ne nous couvrons pas toutes les cheveux. La femme musulmane est associée au voile et les débats publics tournent autour de ce sujet, mais connaissez-vous les cinq piliers de l'Islam ? ", "Vous pouvez divorcer, VOUS ? " "Bien sur, même si la valeur du mariage est immense. La femme peut choisir elle-même de divorcer. Et j'irai même plus loin, cela va surement vous choquer, mais elle pourrait le choisir si elle n'est pas comblée sexuellement". Notre interlocutrice, bouche-bée, est étonnée d'apprendre la réalité de la religion musulmane, et le statut valorisé accordé aux femmes dans l'Islam.


Cette Journée restera pour chacune un jour particulier, et la volonté de la LFFM d'offrir une connaissance plus juste de la religion musulmane est affermie par ces échanges. 


Ligue Française de la Femme Musulmane

Le 18 Mars 2013