Posté le 08 mars 2013 (lectures 1,067)
LFFM: Communiqué du 8 Mars 2013 : La Journée Internationale de la Femme

Instaurée en 1911 à Copenhague par une Confédération internationale de femmes socialistes, la Journée Internationale de la Femme est annuellement célébrée le 8 mars, et cela dans le monde entier.


Si initialement cette journée servait principalement à la promotion « propagandiste » du vote des femmes, elle est, 102 ans plus tard, l’occasion de revenir sur les droits les plus fondamentaux, et très souvent bafoués, des femmes à travers le monde.



Il faut reconnaître qu’aujourd’hui la liberté des femmes a fait du chemin (droit de vote, accès au travail, recours à la contraception,…pour ne citer que cela) et que malgré la persistance d’inégalités sociales et professionnelles, la femme française s’est bel et bien affirmée dans son indépendance, sa carrière ou encore ses ambitions.

Cette année, le thème qui a été retenu est celui-ci : « Défendre la laïcité,  c'est aussi défendre notre liberté ! 


Un choix fort et riche de sens pour  marquer une journée aussi symbolique que celle de la Journée Internationale de la Femme.


Apres avoir revendiqué un statut égalitaire face à l'homme, la femme continue de se battre pour défendre ses opinions, revendiquer sa liberté de croyance et de pratique, et se faire respecter dans sa particularité et sa différence. 


Aussi, c’est avec conviction et panache que la Ligue Française de la Femme Musulmane entend défendre  ce principe de laïcité, loin de la vision obscure contemporaine dont on veut l'entacher, et dont l’objet serait d’anéantir les convictions personnelles et d'interdire les différences ; Celle trop souvent qui sert à attaquer toute personne désirant de vivre pleinement sa liberté de croyance et de pratique religieuse.


C’est en l'honneur des femmes du monde entier que la LFFM organise, à l’occasion de cette journée très particulière, une distribution de roses et de sourires, pour les saluer et leur rendre hommage. Ce rassemblement pacifique a pour objet de défendre la place des femmes au sein de la société afin que celles-ci puissent jouir de leurs droits et de leurs libertés individuelles et qu’au nom de la liberté de conscience et de l’égalité de tous cesse tout acte discriminatoire à caractère raciste et islamophobe.


La Ligue Française de la Femme Musulmane

Le 8 Mars 2013