Posté le 21 mai 2012 (lectures 1,746)
LFFM: Journée d'Etude à Lille : 22 Avril 2012
Par Christelle Szczepanski-Koukeb : Compte-Rendu de la 2ème Journée d’Étude à Lille le 22 Avril 2012

C’est en ce jour spécial du premier tour des élections présidentielles 2012 que la Ligue Française de la Femme Musulmane a choisi de tenir sa deuxième Journée d’Etude régionale. La région à l’honneur en ce Dimanche 22 Avril est celle du Nord-Pas de Calais et c’est à la Mosquée Al Imane du 59 rue de Marquillies à Lille que s’est tenue la rencontre.





Cette journée particulièrement enrichissante, qui fait « écho » à celle qui a eu lieu en Février dernier en Ile-de-France, se déroule un peu sous la même forme, le but étant, certes, de présenter la LFFM et de redynamiser cette institution, mais aussi, et surtout, de sensibiliser les femmes à la nécessité de s’impliquer dans la vie de leur société et d’être les actrices d’un changement qui leur permettra de retrouver une place de choix au sein de celle-ci. Rappelons juste que l'esprit des Journées d’Etude est avant tout de se rencontrer, d'apprendre, d'échanger et de créer du lien.

C’est un public très nombreux que la Ligue Française de la Femme Musulmane a le plaisir d’accueillir ; Des femmes venues des quatre coins de la région  (de Valenciennes, Tourcoing, Roubaix, Mons-en-Baroeul, Lille, Villeneuve d’Ascq,…et même de Paris) pour faire connaissance avec la LFFM, ou encore pour renouer avec elle pour certaines d’entre-elles.


 

Le programme, pour le moins riche et fort intéressant, commence par une table ronde ayant pour thème « les femmes et l’engagement », avec, d’une part, Mme Fatiha Ajbli, Docteure en Sociologie, et d’autre part, Mme Hela Khomsi, qui n’est autre que la Présidente de la Ligue Française de la Femme Musulmane. Mme Ajbli met l’accent sur la prise de conscience qui doit se réaliser en chacune d’entre nous pour nous permettre de sortir de cette « résignation acquise » et de se libérer de ce « syndrome du Niagara » qui nous empêche de prendre notre destin en mains et de tracer la route de notre propre vie. Mme Khomsi, quant à elle, insiste sur la nécessité d’une entraide mutuelle au sein du couple dans l’accomplissement de cet engagement qui, dit-elle, est l’affaire de tous, sans distinction de sexe, puisque, rappelle-t-elle, « l’homme et la femme sont égaux face aux obligations et aux responsabilités », se référant à « l’égalité originelle de l’Être humain ».

En deuxième partie, c'est Mme Dominique THEWISSEN, psychothérapeute, qui prend le relais avec une intervention intitulée «L’amour dans le couple : pour que dure la flamme». Au cours de son intervention, elle explique que l’amour est « le ciment qui contribue à la solidité de notre couple et donc au fondement de notre famille » ; Elle nous invite à réfléchir à propos de la manière de considérer l’autre dans le couple et de conserver ainsi l’amour au sein de celui-ci : « Nous devons cesser d’attendre de l’autre qu’il réagisse comme nous aurions réagi s’il nous était arrivé ce qu’il lui arrive ou si on nous avait dit ce qu’on lui a dit… », précise–t-elle. « Nous devons le considérer avec ses différences, les accepter et arrêter de rêver qu’il soit comme nous, ce qui est impossible pour l’autre. » Elle conclut en décrivant la vie de couple comme « une merveilleuse aventure et un défi permanent » et en précisant que « chacun et chacune d’entre nous est capable du pire et du meilleur ».

Enfin, en dernière partie, et dans le cadre de la rubrique « le mot de LA spécialiste », c’est au tour de Mme Amal TAGHOUTI-PALUSKIEWICZ, membre active de la LFFM et étudiante à Sciences Po Paris, de faire le point sur l’actualité politique et, en particulier, sur les élections et la nécessité d’aller aux urnes pour témoigner de notre citoyenneté. Cette rubrique est agrémentée d’un questionnaire qui lui sert de trame à son exposé particulièrement animé. Le public se prête bien volontiers au jeu en répondant à quatre questions essentielles concernant les élections.


Pour conclure la rencontre, une collation est généreusement offerte en toute convivialité, donnant la possibilité à chacune d’aller plus loin dans l’échange et de tisser des liens d'entre-connaissance et de fraternité.

Prochaine rencontre avec la LFFM prévue le Dimanche 27 Mai 2012 à ROUEN pour la Journée d’Etude de l’Ouest.


Par Christelle SZCZEPANSKI-KOUKEB