Posté le 05 juin 2011 & (lectures 1,541)
LFFM: Communiqué du 2 Juin 2011
Communiqué du 2 Juin 2011 : au sujet de l’adoption de la proposition de résolution sur « l’attachement au respect des principes de laïcité et à la liberté religieuse » du 31 Mai 2011


Le 31 Mai 2011, l’Assemblée Nationale a adopté la proposition de résolution sur « l’attachement au respect des principes de laïcité et à la liberté religieuse ». Cette résolution, aussi intolérable que scandaleuse, est une manœuvre discriminatoire de plus, et de trop, qui stigmatise sans équivoque une partie de la société, en l’occurrence les mamans portant un couvre-chef et désireuses d'accompagner leurs enfants aux sorties scolaires.  Aussi, la Ligue Française de la Femme Musulmane se doit de réagir vivement et fermement à cette décision illégale et souhaite crier haut et fort son indignation la plus profonde !



Concrètement, les mères, en leur qualité d’éducatrices, sont privées d'un droit élémentaire, celui de s'impliquer aussi pleinement qu'elles l'entendent dans la scolarité de leurs enfants, au même titre que tout autre parent. Cette volonté délibérée d'exclure ces mamans de la sphère scolaire, sous prétexte qu'elles ne montrent pas leurs cheveux, n'est pas sans répercussion directe, il va sans dire, sur le bien-être et l'équilibre psychologique de leurs enfants. Il s'agit là d'une résolution discriminatoire ignoble, perçue comme une assignation à résidence injuste et intolérable, d'un abus de pouvoir caractérisé qui vient inexorablement envenimer le climat pesant et délétère ambiant, et accabler les citoyens à part entière que sont les Musulmans et les Musulmanes de ce pays, en les empêchant de mener une vie sereine et "normale".


Mais à quel jeu les politiques de ce pays sont-ils en train de jouer ? En se servant des Musulmans, et en l’occurrence des Musulmanes, comme sujet intempestif de polémiques et de propositions de lois,  ils prétendent défendre les principes de la laïcité.


Nous nous interrogeons, Mesdames et Messieurs les Députés, sur le sens profond de votre  « attachement » à la laïcité, qui justifie les revendications les plus discriminatoires et fantaisistes qui soient ! Nous déplorons que cette mesure ait été prise et redoutons les nouvelles à venir. En effet, cette logique politique que vous êtes en train de mettre progressivement en place, nous laisse à penser que les lois à venir ne manqueront pas et que les femmes musulmanes voilées, qui souffrent déjà d'une situation de rejet insupportable et indigne, ont réellement du souci à se faire.


Cette « laïcité », brandie pour justifier des lois visant à stigmatiser, désocialiser et discriminer la femme musulmane, est une terrible méprise, véritablement, et  ignore complètement une valeur, un droit qui nous est plus cher encore, en notre qualité d’être humain : le respect de l'autre. Le fait de vouloir instaurer par décret cette discrimination est une violation de la loi et du principe même de laïcité, dont nous revendiquons pleinement et réellement le sens : valeur positive et non discriminatoire, la laïcité doit permettre le respect de l'identité de chacun, sans altérer celle de l'autre, et préserver la liberté de conscience de tous.



La Ligue Française de la Femme Musulmane,

Le 2 Juin 2011, La Courneuve.