Posté le 03 octobre 2009 (lectures 2,107)
LFFM: Ramadan nous quitte et la foi avec ?
Voilà notre cher  invité  s’apprêtant à partir.

Voilà le Ramadan  avec ses beaux jours et ses nuits enchantées  sur le point de nous quitter mais  nous laissera-t-il  sa force, sa patience, sa  pitié, son pardon ?

Nous a-t-il fait gouter aux pieuses veillées, à la richesse du Quran ? Nous a-t-il sauvé du feu de l'enfer et promis les délices du  paradis ?

C’est durant ces derniers jours du mois de ramadan que beaucoup de questions et de nombreuses pensées viennent au cœur du Musulman sincère. C’est un moment où le musulman essaie de faire le bilan de ses œuvres et d’y répondre avec véracité.

Ai-je répondu à ses attentes pour parfaire ma foi et atteindre un degré  supérieur dans l’adoration ?  Ai-je terminé mes études brillamment et obtenu le diplôme des pieux ?

Ai-je réussi à vaincre les désirs de mon âme ou bien mes mauvaises habitudes m’ont rattrapé et aveuglé ?



Car la véritable question est là :

Qu’avons-nous réellement gagné de ce mois béni ?


C'est dans cette école de la foi et notamment durant ce mois que le musulman tente de recharger ses batteries spirituelles qui s’affaiblissent afin de mettre à sa disposition les provisions nécessaires pour le reste de l’année.

Quand, sinon durant ce mois, pouvons nous faire un "break",  nous arrêter sur nous-même et changer ce qu’il y a à changer ?

Le mois de ramadan à été élu le meilleur des mois, c’est le mois de l’enseignement par excellence, où chacun de nous tend à se parfaire dans son comportement, avec une de ses nuits notamment, Leylat el Qadar qui en vaut milles, et toute la richesse spirituelle qu’il nous apporte. Un mois sacré contenant une nuit sacrée durant laquelle le coran est descendu dans sa totalité de la table gardée au ciel du monde puis révélé durant le mois de ramadan au Prophète Mohammed (saw) par l’intermédiaire de l’archange Gabriel.

Ce mois est aussi spécial car il nous apprend à nous maîtriser, à nous permettre d'avoluer vers le bien, éliminant nos mauvaises  habitudes ou modes de vie qui sont en désaccord avec l’islam.

"En vérité , Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les individus (qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux...."(sourate le tonnerre verset 11)


Ne souhaitez-vous pas être parmi ceux qui ont su  profité du Ramadan, en accomplissant ses exigences pour atteindre la piété ?

Ne souhaitez-vous pas faire  parti de ceux qui ont jeûné le mois et  prié avec véracité, louant et remerciant Allah et L’invoquant de solidifier leur foi ?

Toutefois, les enseignements du mois de ramadan ne seront réellement utiles et bénéfiques que si les actes faits durant ce mois résistent au temps.

En effet, le mois de Ramadan touche à sa fin et va partir comme chaque année mais notre foi doit rester plus forte que jamais,  fière de la belle énergie accumulée durant ce mois.

Le Musulman doit continuellement être dans l'état d'obéissance d'Allah pour ne pas être de ceux qui adorent Allah seulement pendant un mois ou seulement en un endroit.

Il doit savoir que le Seigneur du mois de Ramadan est aussi le Seigneur des autres mois et que si ce jeûne du mois de ramadan tire à sa fin, il reste les autres moments où le musulman peut jeûner comme les 6 jours de Shawal, mais aussi le bénéfice de jeûner les lundis et jeudis du mois, les jours de Achoura et ‘Arafat et les trois jours au milieu de chaque mois.

Tous les actes encouragés durant ce mois de ramadan peuvent être poursuivis durant les autres mois comme les œuvres  de bienfaisance, la zakat, les prières surérogatoires, la lecture du coran.

La lutte contre l’injustice ne doit pas s’arrêter avec ramadan mais doit faire parti définitivement de notre état d’esprit. Et agir pour la bonne cause doit être apprécié comme un devoir et pas seulement comme un geste de bonne humeur.

Il est important de rappeler que la prière obligatoire ne doit pas être abandonnée ou retardée et que la prière en groupe est toujours aussi méritoire durant les autres mois que durant le mois de ramadan où les mosquées ne se désemplissent pas.

Ne laissons pas la paresse nous gagner durant son absence et évitons les interdits qui concernent autant les organes des sens que l’estomac.

Soyons fidèle à notre engagement envers Allah mais également envers la communauté et la société toute entière.

Ainsi Persévérer dans la fermeté et la droiture sont les meilleurs moyens d’atteindre la piété, hâtons-nous donc vers le bien et délaissons tout ce qui peut nous nuire et obscurcir notre destin.

Qu'Allah accepte notre jeûne, nos prières et tous les actes d’adoration et que notre situation après Ramadan soit meilleure que celle que nous avons laissée, Amine.