Posté le 06 septembre 2008 (lectures 2,411)
LFFM: Cellulite
Tout le monde a de la graisse. Les cellules adipeuses sont nécessaires au corps pour avoir des réserves en énergie. Mais en raison d’une mauvaise alimentation ou sous influence hormonale, les cellules graisseuses peuvent devenir trop grosses et trop nombreuses. Et à partir d'un certain seuil, leur rôle physiologique de "réserve" est dépassé et leur effet peut se réveler délétère (diabète de type 2, facteur de risque cardio-vasculaire, pathologiques arthrosiques dues à la surcharge pondérale, etc).
La cellulite peut être un marqueur de surpoids, même si certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres d'en avoir.

1. Définition
2. Solutions


1. Définition : Qu’est la cellulite ?

La cellule graisseuse (l’adipocyte) fonctionne comme une éponge. Gonflée de graisse, elle ralentit le flux veineux et lymphatique et, chargée de toxines, s’étouffe littéralement. La situation se complique d’une rétention d’eau favorisant la formation d’œdèmes et d’une multiplication de fibres de collagène autour des cellules graisseuses, donnant à la peau son aspect capitonné. Il en découle toute une série de thérapeutiques visant à restaurer les échanges entre les adipocytes et le reste de l’organisme. C’est ce qui justifie le succès de nombre d’appareils de palpé-roulé ou de stimulation électrique dans les instituts de beauté, l’appel à la mésothérapie, aux crèmes amincissantes  et d’autres méthodes.
La culotte de cheval est une graisse profonde, une graisse de réserve en quelque sorte, que l’organisme bloque chez les hommes sur le ventre et l’estomac et chez les femmes autour du bassin et sur le haut des cuisses. Et le corps ne la débloque qu’en cas d’extrême nécessité. Voila pourquoi la cellulite résiste aux régimes. Divers études expliquent que les cellules graisseuses fonctionnent différemment les unes des autres selon l’endroit du corps ou ils se trouvent. Ils sont trois à dix fois plus nombreux sur la culotte de cheval féminine que chez l’homme. Il est clair que les crèmes diverses et les huiles essentielles ne régleront pas tous les problèmes. Elles peuvent, si elles sont utilisées  régulièrement avoir un effet sur « la peau d’orange », c'est à dire améliorer la qualité et l'esthétique de la peau, mais c'est surtout une prise en charge générale comprenant l’alimentation et le sport qui regleront les problèmes de fond.

 
2. Quelles solutions ?

Avoir une activité physique
 
L’exercice est une nécessité absolue. Il aide à stimuler la circulation lente dans tous le corps aussi bien qu’à viser les secteurs concernés. Il permet également de "muscler" son coeur. 

 
Une alimentation riche en fruits et légumes
 
Un régime riche en fruits et légumes frais, une bonne hydratation (minimum 8 verres d’eau par jour pour rincer les toxines, facilitera le ralentissement voir éliminera le processus de fabrication de surpoids. Un régime qui inclut une abondance de toutes les vitamines nécessaires  au rétablissement cutané (vitamine B, vitamine c, les bio flavonoïdes et les minéraux).


La diminution de la consommation de graisses est essentielle également. 
 
Les massages et drainages lymphatiques


Certains massages entretiennent l’élasticité de la peau et évite le relâchement des tissus. Un massage agit à différents niveaux : il active la circulation sanguine et lymphatique, améliore la souplesse articulaire et le relâchement musculaire, élimine les toxines.
La graisse représente 12% du poids d’un homme et 25% de celui d’une femme. Le corps féminin est donc naturellement plus rond et les graisses y sont reparties dans la partie basse. Chez l’homme, c’est le contraire ; la graisse se loge surtout sur la nuque, le cou, les épaules, le thorax et au-dessus du nombril

 
Conclusion


La cellulite est souvent le résultat d’un excès de poids, et ce sont avant tout des règles hygiéno-diététiques qui permettront de l'améliorer et surtout de préserver son capital santé. Mais d'autres causes telles que des problèmes de circulation de sang , deschangements hormonaux ou bien à une hygiène de vie compromise par le stress, le manque d’activité physique, peuvent favoriser son développement.

Il est donc très important de toujours garder un certain équilibre alimentaire et une bonne hygiène de vie pour éviter la survenue de ce problème. Plus qu'à la chasse de la cellulite, soyez surtout en quête du bien-être !

Mieux vaut prévenir que guérir et c’est une des plus grandes philosophies de l’islam : maintenir et préserver son capital santé.

Rappelons que l'islam prescrit une alimentation équilibrée (voir l'article
"le juste milieu en islam")