Posté le 13 juin 2008 (lectures 3,652)
LFFM: Etre soi-même, etre belle


Calligraphies : « Dieu est beau et Il aime la Beauté »

Combien de femmes se laissent influencer par les modèles, les modes et les diktats de l'apparence physique. Les femmes, et maintenant les hommes de plus en plus, deviennent la proie de l’industrie du « rajeunissement », devant se soumettre aux fantasmes de certains modèles, couturiers, pour se sentir belles et beaux... Au risque de caricaturer leurs silhouettes, tantôt en l'amplifiant, tantôt en l'amputant... Et de perdre leur charme et leur vraie beauté.


Belles et beaux par définition

Aucune beauté n'est plus belle que celle que nous avons naturellement. Dieu, le Parfait, notre Créateur, nous a créé, cellule par cellule, batissant un organisme complexe et formidablement intelligent. Et devant notre miroir, comment dire de la créature précieuse que nous sommes qu'elle n'est pas belle ?

Celles qui se laissent ainsi modifier, amputer, quitte à se reconnaître de moins en moins et à en souffrir psychologiquement, pensent que certains problèmes s’évanouiront avec un morceau de chair en moins... ou en plus. Pourtant, ce sont des détails qui modifient peu notre première nature physique.

Si votre physique vous déplait fortement, faites un travail, une thérapie sur vous-même, et vous découvrirez sans doute que le rejet de votre apparence physique est la traduction d'un problème plus profond. Et enfin, devant le miroir, vous verrez que vous n'avez rien d'odieux, mais qu'au contraire, votre physique est la douce enveloppe de votre existence terrestre et que vous devez la soigner et la respecter par amour de Dieu, mais aussi de vous-même.

Etre libre de ne plus être soi ?

Toutes ces amputations, c’est vraiment faire injure à la femme. Les femmes ont la liberté de faire des choix, de s’habiller selon leurs choix, selon leur personnalité et leur volonté. Mais est-ce que les femmes d'aujourd'hui réclament la liberté de ne plus être elles-mêmes ? Pourquoi chercher à avoir le même nez qu’une telle, la bouche de celle-ci, pourquoi les modifier et ne pas avoir chacun son nez, chercher à ne plus être soi même ?


Le monde du cinéma n’est pas le seul ou la beauté et la jeunesse demeurent les principaux critères. Mais quelle beauté, d’ailleurs, puisque ces critères et les modes varient sans cesse ? Certains magazines féminins vont jusqu'à nous conseiller quelques astuces pour être « canon » ! Mais qu’est-ce donc qu’être canon, c’est ressembler à une icône barbouillée de maquillage ? Ce qui veut dire qu’au naturel on ne peut en aucun cas être jolie ? Et maintenant, avec l’arrivée de l’été, on se bouscule pour nous présenter les potions qui miraculeusement font disparaitre les kilos en trop.


La société de consommation s’est emparée du marché de la beauté, telle qu’on la définit aujourd’hui.

On nous vend de l’apparence, on nous bombarde que l’image de la femme parfaite, l’image absolue de la féminité qui sert en fait de support à des projections fantasmatiques.



Devenir « belle » aujourd’hui est un marché fort onéreux et qui accapare un temps précieux qui pourrait être utilisé pour des activites plus plaisantes pour soi-même et son entourage : investir son amour, investir son désir de plaire et de faire plaisir, celui de recevoir une approbation. Il y a bien des façons d’y parvenir. Pour cela il faut avoir conscience de ses possibilités et les utiliser en fonction du plaisir qu’elles procurent.



Conclusion :

Il est si dommage de vouloir effacer à tout prix toute trace de son cheminement dans la vie, la façon dont on a évolué.

Prenez soin vous, mais que l'envie d'être belle ne vous fasse pas rejeter votre propre apparence.
Car l'essentiel est avant tout de s’aimer. De plus, rien ne vaut le naturel et surtout le charme que dégagent une belle personnalité.
Enfin, n'oublions pas que la religion nous enseigne que la meilleure des "beauté est celle de la foi qui illumine les cœurs". L'apparence physique, visible aux regards des autres, peut parfois être source d’illusion car elle ne montre pas ce que nous avons au fond de nous.

Aussi Mesdames et Mesdemoiselles, soyez convaincues que vous êtes belles et surtout dans le regard de ceux qui vous aiment.
Il est temps de rejeter l’uniformisation et le clonage des femmes-objets. Prenez soin de votre corps.. Et de votre cerveau et votre coeur !